Newsletter of Phenomenology

Keeping phenomenologists informed since May 2002

La conscience du temps et les sciences cognitives

Hervé Barreau

pp. 17-45

La reconnaissance accordée en sciences cognitives (Van Gelder et Varela) à l’analyse husserlienne du présent mental en termes de rétention et protension a manqué sa radicalité transcendantale, qui est aussi la limite de cette analyse. Si l’on recherche dans la subjectivité l’origine de notre sens du temps, il ne suffit pas de revenir au présent mental par réduction du temps objectif, il faut élargir aux aspects grammaticaux et aux rythmes biologiques l’éventail des moyens d’accès au temps d’un sujet incarné dans le monde de la vie.

Publication details

DOI: 10.4000/cps.440

Full citation:

Barreau, H. (2015). La conscience du temps et les sciences cognitives. Les Cahiers Philosophiques de Strasbourg 38, pp. 17-45.

This document is available at an external location. Please follow the link below. Hold the CTRL button to open the link in a new window.